Type de contenu

Collections

Hydrogène : le nouvel élément essentiel du bâtiment décarboné

Présentation de projets pilotes d'utilisation d'hydrogène dans des bâtiments en France.

Découvrez les trois formes d’usages stationnaires de l’hydrogène dans les bâtiments, à travers des projets précurseurs en France.

« Hydrogène : le nouvel élément essentiel du bâtiment décarboné » : Bouton rouge et jaune invitant à cliquer sur le lien pour télécharger gratuitement cet article publié dans le n° 185 de votre revue Qualité Construction (mars-avril 2021).

Le développement de l’hydrogène décarboné dans les bâtiments

Les usages stationnaires de l’hydrogène se développent sous au moins trois formes :

  • les centrales électriques mixtes associant fermes photovoltaïques et électrolyse ;
  • la combinaison sur un même site d’une production d’électricité renouvelable, d’électrolyse pour la production d’hydrogène, de stockage d’hydrogène, de piles à combustibles pour la production d’électricité et de chaleur ;
  • l’installation, à titre de test, de chaudières à hydrogène.

Des projets pilotes émergent en France, que nous développons dans cet article.

Produire de l’hydrogène décarboné

Les annonces de production d’hydrogène vert se multiplient, tout comme les projets de mobilité utilisant l’hydrogène comme carburant. Poussés par des financements publics et privés, les projets d’utilisation stationnaire de l’hydrogène dans les bâtiments profitent de ces développements et devraient croître rapidement.

L’hydrogène décarboné peut en effet être directement utilisé comme carburant pour véhicules, remplacer la traction diesel dans les trains, participer à l’équilibrage du réseau électrique face à l’instabilité induite par le rapide développement des sources renouvelables de production d’électricité, se substituer au gaz naturel en utilisant l’infrastructure de réseau existante, assurer le chauffage des locaux et la production d’une partie de leurs besoins en électricité, devenir l’énergie principale de la production de chaleur haute température dans l’industrie…

Cet article de notre revue Qualité Construction vous est mis gratuitement à votre disposition. Pour en savoir plus sur la revue et vous y abonner, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des contenus et publicités ciblés et nous à nous permettre de procéder à des analyses statistiques d’audience et de navigation. Vous pouvez en savoir plus et paramétrer les cookies en cliquant ici