Type de contenu

Collections

Reconquête et réhabilitation des friches

Les étapes de recyclage d’une friche et les réalisations abouties.

Découvrez les étapes et les difficultés d’un projet de revitalisation de friche et les solutions données par les maîtres d’ouvrage.

« Reconquête et réhabilitation des friches » : Bouton rouge et jaune invitant à cliquer sur le lien « ici » pour télécharger gratuitement cet article publié dans le n° 187 de votre revue Qualité Construction (juillet-août 2021).

Les étapes et les difficultés de revitalisation des friches

Réduire l’artificialisation des sols et recréer de la disponibilité foncière poussent à la réhabilitation des friches. Volonté politique, maîtrise foncière, déconstruction, dépollution, aménagement, promotion sont les maîtres-mots du recyclage des friches. Découvrez les démarches des maîtres d’ouvrage sur des projets de réhabilitation réussis : difficultés juridiques, coûts et aides, techniques de dépollution…

Zéro artificialisation nette

Le cap est clair : « zéro artificialisation nette ». L’objectif de l’État exprimé en 2021 par le projet de loi Climat et Résilience souligne l’impératif de réduire la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers, qui s’est élevée à 20 000 hectares par an en France en moyenne entre 2006 et 2016. La reconquête des friches est l’une des solutions pour « construire la ville sur la ville », limiter l’étalement urbain et le mitage des espaces ruraux. C’est pourquoi cette reconquête a depuis un demi-siècle mobilisé les pouvoirs publics, avec des objectifs et des moyens qui ont bien évolué.

Cet article de notre revue Qualité Construction vous est mis gratuitement à votre disposition. Pour en savoir plus sur la revue et vous y abonner, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des contenus et publicités ciblés et nous à nous permettre de procéder à des analyses statistiques d’audience et de navigation. Vous pouvez en savoir plus et paramétrer les cookies en cliquant ici