Accueil La Revue XXe siècle – L’entre-deux-guerres
Archives de la revue « Qualité Construction » de l'AQC

XXe siècle – L’entre-deux-guerres

Archives de la revue « Qualité Construction » de l'AQC
Revue Qualité Construction N°130 - Janvier/Février 2012
Lecture complète réservée aux abonnés

La loi Loucheur de 1928, qui oblige les architectes et les entrepreneurs participant à la construction de logements économiques à contracter une assurance, ainsi que l’effondrement de plusieurs immeubles en construction à la même époque, ont été les facteurs déclenchants de la création d’une assurance spécifique à chaque chantier de construction. Après la première police signée en juillet 1929, d’autres contrats suivent rapidement, et ce, grâce à la sélection réalisée par le contrôle technique du bureau Securitas, qui permet de fournir aux constructeurs une garantie élevée, égale en général au montant des travaux. Mais le grand défaut de cette nouvelle formule d’assurance va apparaître rapidement: elle ne tient pas compte de l’instabilité monétaire qui, dans les années trente, va se développer de manière de plus en plus aiguë, hantant les constructeurs qui se retrouvent confrontés aux conséquences désastreuses de la chute du Franc sur une garantie de longue durée…

La suite est réservée à nos abonnés.
Déjà abonné.e ? Connectez-vous